Écosse

Publié le par Serviteur d'Odinn-Brahma

L'Ecosse est un pays où le patrimoine et le paysage, l'histoire et l'architecture se marient. Quelques-uns des endroits les plus évocateurs, de Culloden Moor à Glencoe, doivent leur ambiance non seulement à l'allure et à la forme du terrain, mais aussi aux événements qui s'y sont déroulés.

 

Près de 4000 ans après la construction de monuments préhistoriques comme les impressionnants menhirs de Calanais, dans les Hébrides, ou l'imposant Ring of Brodgar, dans les Orcades, les Romains étaient déjà venus puis repartis, les Ecossais étaient arrivés en provenance d'Irlande, et l'Ecosse était plus ou moins en train de prendre la forme qu'elle a aujourd'hui. Kenneth MacAlpin devint roi des Ecossais, créant ainsi le royaume écossais, tel qu'il allait être du milieu du IXe s. à la fin du XIIIe s.

 

Les mariages entre les familles royales d'Ecosse et d'Angleterre et les allégeances confuses qui s'en suivirent menèrent aux guerres écossaises d'indépendance. Les monarques de la dynastie des Stuarts, qui occupèrent le trône, firent construire de grandioses châteaux et palais à Stirling, Falkland, Linlithgow et Edimbourg. Le plus célèbre de ces monarques fut Marie Stuart. Le fils de Marie Stuart, le roi James VI d'Ecosse, devint James Ier d'Angleterre lors de l'Union des Couronnes, en 1603. Le XVIIe s. fut marqué par des conflits religieux, qui eurent pour résulta l'exil des Stuarts et l'ascension de leurs partisans, les Jacobites.

 

L'arrière-arrière-petit-fils de James, le prince Charles Edward Stuart, né en exil en Italie, estimait être l'héritier légitime de la couronne. Il débarqua à Eriskay, dans les Hébrides, en 1745, et déclencha une série d'événements qui changèrent la face des Highlands pour toujours. Sa campagne se termina à Culloden Moor, près d'Inverness, en 1746: les forces gouvernementales écrasèrent les Jacobites.

 

La perte de la capitale et du parlement écossais en 1707, après la signature de l'Acte d'Union, fut le début de temps plus paisibles, au cours desquels l'Ecosse devint un des plus importants centres intellectuels d'Europe. En 1822, le roi George IV fit une visite officielle à Edimbourg. C'était la première fois qu'un monarque anglais régnant se rendait en Ecosse depuis 1651.

 

Au cours de cette période, les instincts guerriers des habitants des Highlands eurent la possibilité de s'exprimer dans l'armée britannique, au cours des guerres menées par la Grande-Bretagne. Certains habitants des Highlands émigrèrent de leur plein gré, mais d'autres furent plus tard expulsés de force - encore aujourd'hui, dans certaines régions des Highlands, il y a des vallées désertes où ne subsistent que des fermes en ruine désolées.

 

Au cours de la révolution industrielle, l'Ecosse acquit le surnom d'"atelier du Monde occidental", d'où la foule de musées du patrimoine industriel qui existe en Ecosse de nos jours. Les scientifiques et inventeurs écossais se distinguèrent dans de nombreux domaines, à la fois en Ecosse et à l'étranger.


 

Les Highlands - considérés auparavant comme un endroit barbare et étranger par la plupart des Ecossais des Lowlands - furent redécouverts à l'Epoque romantique. L'emploi généralisé du tartan comme élément de décoration eut pour résultat que ce tissu typique des Highlands, jadis interdit par le parlement, après la Bataille de Culloden, devint le symbole non seulement des Highlands mais de tout ce qui est écossais - et c'est encore le cas aujourd'hui.

 

Cette histoire riche et variée explique en partie pourquoi, malgré l'abolition du parlement écossais en 1707, la nation écossaise n'a jamais perdu son identité. Pendant toute cette période, elle conserva son propre système légal et scolaire, ainsi que son église, et la création du nouveau parlement écossais à Edimbourg a contribué au sentiment positif que les Ecossais ont de leur propre identité.


Baron de Cushnie-Lumsden


Lancé de marteau écossais


Danseuse des Highlands


Défilé folklorique écossais


enfants écossais


Jeune américaine d'origine écossaise


jeune écossais


jeune femme en robe écossaise


jeune fille des highlands


jeunes écossaises lors d'un rassemblement folklorique


jim lynch parti national écossais


joueur écossais


Le Marquis de Tullibardine en uniforme écossais


Lieutenant MacLean


officier écossais


petite écossaise des Highlands


petites filles d'écosse


rassemblement d'australiennes d'origine écossaise (Edinburgh)


Sean Connery


soldat de l'infantrie écossaise Atholl Highlanders

Commenter cet article